Église Notre Dame

Visite guidée de l’Eglise tous les premiers dimanche du mois.

Prochaine visite guidée le 1 septembre à 15h30.

Vidéo Église Notre Dame

Un peu d’histoire…

Au Moyen-Age CUISERY était le siège d’une Châtellenie comprenant une trentaine de villages. En 1289, la Châtellenie est rattachée au duché de Bourgogne. Au XIVe siècle on construisit une nouvelle église, près du Château Fort (dont il ne reste aujourd’hui qu’une tour en ruine, dans le parc qui entoure l’église)

En 1348 Messire GIRARD DE THUREY, capitaine châtelain, fonda en cette église une chapelle dite de “tous les Saints”  desservie par des chapelains qui formèrent un “Chapitre” doté de ses propres revenus.

Le rattachement de la Bourgogne au royaume de France provoqua une guerre entre Louis XI et les Comtois. C’est alors qu’en 1478 CUISERY fut pris et saccagé par ces derniers.  Au cours de cette période, l’église de CUISERY fut détruite.

L’Église fut reconstruite vers 1504 et l’on se servit sans doute d’une partie des pierres du château fort des Sire de Bagé pour bâtir la nouvelle église, beaucoup plus solide, dans le style gothique. A différentes époques du XVIe s., une dizaine de chapelles furent construites sur ses flancs nord et sud, ainsi que le beau porche d’entrée.

Ces chapelles furent fondées par différents donateurs. C’est  ce qui  explique la diversité de construction et de décoration de celles-ci.

En 1793, le menuisier Viremaitre, sur un ordre de la Commune, dû à la peur d’être critiquée par les  Sans-culottes, détruisit avec trop de zèle une grande partie des œuvres d’art de l’église.

La cloche du clocher date de 1509. Une seconde fut adjointe en 1952.

En 1809, le clocher, qui avait servi de tour de guet, fut modifié, les ardoises ont alors remplacé les tuiles polychrome d’origine. L’escalier en spirale qui accédait à la terrasse de guet fut conservé. Il donne à l’aspect  extérieur du clocher sa personnalité particulière. — L’Église de CUISERY renferme une remarquable collection de très beaux tableaux d’Écoles Italienne, Flamande et Française. Actuellement quelques tableaux restaurés et le merveilleux triptyque du chœur sont exposés. Cette peinture sur bois est l’œuvre  de GUERARD, peintre Hollandais, vivant à TOURNUS au  début du 16e s. II était le neveu d’Érasme.

Les autres tableaux sont en voie de restauration, une partie d’entre eux a pour origine, une donation faite par Claude Robert Bonaventure ROYER entre1850 et 54

L’Église de CUISERY est une des plus belles de la région. Elle est en cours de rénovation.

PORCHE : 16è s. Voûtes sur croisée d’ogives et 4consoles sculptées aux symboles des 4 Évangélistes.

PORTES : 16è s. – Sculptures sur bois dégradées  en 1568 par les Huguenots lors des Guerres de Religion. Six chapelains furent massacrés le même jour.

NARTHEX : Supporte le clocher. L’escalier de pierre qui monte au sommet permettait l’accès à la terrasse de guet. A gauche, porte en bois du 16è s.

NEF : Belle charpente gothique du 16è s. Voûte ogivale 1680. Toutes deux restaurées en 1988.

CHŒUR : 16è s. – Trois travées : 2 rectangulaires et la 3è polygonale, toutes voutées sur croisées d’ogives remarquables. Les vitraux furent brisés en 1793.

Les STALLES : 16è s. – En chêne sculpté de motifs tous différents.

 Le TRIPTYQUE : 16è s. – Magnifiques tableaux peints par GUERARD – École Flamande-. Au centre “La Dormition de la Vierge”. A gauche “La Visitation”. Sur le panneau de droite, la donatrice du tableau, Pierrette PONSARD, entourée de ses Saints Patrons : St Pierre (Croix), St Antoine (Clochette), St Laurent (Gril), Ste Apolline (Tenaille avec une dent). Grisaille sur l’autre face des panneaux .

Tableaux anciens du cœur :«  Le Denier de César »(14) et « le Christ en Croix »(15)

STATUE de Ste BARBE : Patronne des Artilleurs et tous corps de métiers liés à la poudre.  D’où les canons de la tour. Sculpture naïve du 16è s. A coté repositoire et piscine du 16ème.

SACRISTIE : du 16è s. – Voûte sur croisée d’ogives.

 

LES CHAPELLES :

1) CARON – Fondée par le Curé CARON en 1514 – ex-baptistère. Remarquables peintures murales du 16ème mises à jour et restaurées en 2002 . Sont représentés « La résurrection de Lazare » ; Le Roi David ; des prophètes …

2) BALAY (ou St Antoine, autrefois St Jean Fondée en 1585 par Jean CORDIER, prêtre. Passa ensuite à la Famille BALAY.

3) VOLATIER – (ou Chanliaux de la BATIE). Fondée en 1549 par Etienne VOLATIER, Doyen du Chapitre.

4) RAGON – (ou de la VILLENEUVE. Actuellement St JOSEPH). Fondée en 1530 par Florence de LOISY, veuve de Jean RAGON, qui était châtelain de CUISERY. Après les destructions de 1793, cette belle chapelle fut restaurée en 1858.

5) CHAPELLE DE FER (ou NOTRE-DAME, ou de THUREY). – Fondée en 1348 par GIRARD DE THUREY (voir au dos de la notice). Reconstruite au 16è s. Voir la pierre tombale du fondateur, au pied de l’autel.

6) GUINET (ou St PIERRE) – Fondée en 1561 par Antoine GUINET, chapelain. Belle voûte sur croisée d’ogives compliquée.

7) St BERNARD – Fondée en 1653 par Jacques de BRETAGNE, dans un bâtiment plus ancien. Remarquables peintures murales du 17ème mises à jour et restaurées en 2009.

8) BERTHET (ou des APOTRES, ou St CHARLES). Fondée en 1530 par Jeanne THOREY. Réparée par Jean BERTHET, notaire en 1585. Les 12 statues des Apôtres ont disparu sans doute en 1793.

9) MONNOT (ou TUPINIER, ou de LOISY ou St CLAUDE) – Fondée en 1564 par le Sieur MAZOYER, cédée successivement à la Famille de la CHAUX, à Bernard MONNOT, à la Famille ROYER, aux Barons TUPINIER. A cette dernière et ancienne famille de Notables appartint Jean TUPINIER 1753 – 1816 qui fut le Pdt du Corps Législatif et collabora à la rédaction du Code Civil — Dégradée en 1793, restaurée au 19è s.                                                                                               On remarquera les vestiges d’un tabernacle en pierre sculptée datée 1604, portant l’inscription GAULE, nom des ancêtres bourguignons du Général De Gaulle.

10) St MICHEL  (ou de SERMAZY, ou du SACRE-COEUR). Reconstruite en 1772, dégradée en 1793 et restaurée en 1878 dans le style de la chapelle de RAGON qui lui fait face. La Chaire est de cette époque.

11) de MONTREVOST (ou de St PHILIBERT). Appelée chapelle de Petit-Pont en 1653. (Le château de MONTREVOST est au sud du bourg de CUISERY dans un beau site). Pierre tombale de 1738.

12) VIGIET (ou PITRA ou St BENOIT) Autrefois de l’Enfant-Jésus ou chapelle des Confrères. Fondée en 1650, par JB PITRA, concuré de CUISERY.  Eduqué par le Curé de CUISERY, il  devint cardinal en 1863. Le vitrail, de la fin du 19è s. représente deux épisodes de sa vie.